Situation

Les populations du Cambodge et de la République démocratique populaire du Laos sont principalement rurales. Ces populations se trouvent encore aujourd'hui dans le plus grand besoin, plus précisément dans le domaine de la santé, de l'éducation, de l'eau potable et de l'alimentation.

Éducation

Certaines provinces du Cambodge et du Laos ont favorisé la construction des écoles dans les régions limitrophes des grands centres. Présentement, il est important et urgent de concentrer des efforts à la construction d'infrastructures et à l'embauche des ressources humaines dans les régions très éloignées des grands centres, afin de réduire les inégalités sociales entre les régions. Il est à noter que le Cambodge a un besoin actuel de 500 écoles supplémentaires. De fait, il ne faut pas oublier aussi qu'un très grand nombre d'enfants n'a pas accès à l'école.

Petite école de fortune en planche et bambou accueillant 386 élèves, alors que la capacité maximale est de 150 places. Villages de Bane That et Dan Maï, situés en région éloignée dans le district de Xienghone, à 200 km au nord-est de la ville de Sayaboury

AIDEDS

Santé

Les conditions de santé de ces pays se sont améliorées beaucoup plus dans les grandes agglomérations que dans les régions rurales oùdes territoires entiers ne sont pas desservis et sont sans ressources pour les soins de santé. Le principal obstacle, particulièrement au Cambodge, provient de l'absence de moyens de circulations et du manque d'infrastructures s'y rattachant (routes ou chemins). Ce qui a pour conséquence que cette mauvaise condition des routes empêche la Croix rouge d'accéder à ces régions très éloignées, d'où l'importance de la présence de cliniques sur les lieux.

Eau potable

Les villages des régions défavorisées du Cambodge et du Laos ont rarement accès à de l'eau potable. Ainsi, les populations de ces villages doivent utiliser des puits de surface d'eau polluée. Chaque jour, les enfants vont se ravitailler et boivent l'eau stagnante des mares dans lesquelles les animaux s'abreuvent et s'y baignent. L'absence d'eau potable engendre la propagation de maladies infantiles infectieuses et de maladies telles que le choléra, la fièvre dengue, etc. Durant la saison sèche, étant donné le manque d'eau, il est impossible de faire des cultures maraîchères, d'où l'urgence de construire des réservoirs d'eau pour recevoir et conserver l'eau des moussons.

AIDEDS

AIDEDS

AIDEDS